• slidebg1

    La nature est là pour vous émerveiller

    5 Réserves Naturelles en Corse, 1 Parc Marin International pour 1 seule île

Un patrimoine naturel préservé

La Corse compte six réserves naturelles représentant près de 83 500 ha.

Le but des Réserves en Corse qui s’étendent sur  83500 ha est de préserver la biodiversité biologique, géologique, terrestre et marine. Des visites de qualité mises en place par des professionnels permettent de sensibiliser un public  ébahi devant tant de beauté. Ces Réserves  Naturelles sont devenues de véritables laboratoires pour les scientifiques tant la flore et la faune sont d’une richesse incroyable. 

  • A l’ouest de la Corse: la Réserve de Scandola : un joyau granitique d’où les balbuzards vous regardent de haut !

Visiter la Corse sans avoir vu la Réserve de Scandola, c’est comme voir Paris sans avoir visité la Tour Eiffel ! C’est une réserve naturelle  à la fois marine et terrestre, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. En bateau,  vous serez surpris par cette explosion minérale d’origine volcanique qui contraste  avec l’eau turquoise de la méditerranée. Les balbuzards qui nichent sur de hauts pitons rocheux surveillent  jalousement cet espace protégé.

Par la route entre Piana et Porto, les Calanches de Piana  dévoilent ses roches rouges  découpés aux formes fantasmagoriques issues d’un ancien volcan.

 

  • Au sud de Bastia : la Réserve Naturelle de l’Etang de Bigulia où l’oiseau est roi !

Elle occupe une surface de 1 790 hectares et protège une zone humide qui est  l'étang de Biguglia, renommée pour son intérêt ornithologique. Ce véritable "poumon vert" de l'agglomération bastiaise,  vous donne l’occasion tout en vous baladant sur les sentiers balisés de découvrir plus de 250 espèces d'oiseaux, près de 350 végétaux !

 

  • Au Nord dans le cap corse : la Réserve Naturelle des Ilots Finnocchiarola

Constituées par un archipel de trois îlots au large du Cap Corse, qui accueille de nombreuses variétés d’oiseaux, il vous sera facile d’observer  le Goélands d’Audouin ou le Cormorans huppés…

Inhabités, ces îlots sauvages accessibles au public uniquement pendant la haute saison, permettent  de protéger une faune et flore exceptionnelle.

 

  • Au large de Porto-Vecchio : La Réserve Naturelle des îles Cerbicales

Elle occupe une surface de 36 hectares et protège un archipel de 6 îles au large de Porto-Vecchio. Préservées de la présence humaine : l’accostage, la pêche et la chasse y sont en effet interdits. Cependant c’est par l’intermédiaire d’un club de plongée qu’il faut la découvrir et plonger dans une Réserve Naturelle c’est l’assurance d’être émerveillé par la diversité et la richesse de la faune et de la flore où dentis, mérous, congres…peu farouches vous feront un spectacle inoubliable.

 

  • La Réserve Naturelles des Tre Padule de Suartone : « Joyaux floristiques » pour les scientifiques

Les maris temporaires sont des zones humides, elles permettent d’étudier la faune exposée à un climat soit sec soit humide. Des parcours le long du littoral entre Rondinara et Balistra vous offre la possibilité de découvrir une variété de paysages et de végétation.

 

  • A l'extrême sud, le Parc Marin International des Bouches de Bonifacio : Une Réserve Naturelle à ciel ouvert

La réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio intégrée dans un Parc Marin International inclut les archipels des Lavezzi, les Cerbicale, les Bruzzi, les Moines, les falaises de Bonifacio…

Le but principal de ce Parc Marin est de protéger ce détroit sensible contraint  à la navigation fréquente et à la préservation du littoral, des espèces et fonds marins. 

De nombreux sentiers balisés et aménagés permettent de découvrir le site depuis le rivage sur les terrains du Conservatoire du littoral. L'archipel des Lavezzi est accessible par des compagnies de transport maritime au départ de Bonifacio et Porto-Vecchio.

+
Chargement...