• slidebg1

    Les monuments historiques

    En Corse l’histoire est gravée dans la pierre

  • slidebg1
  • slidebg1

Les monuments historiques en Corse

En Corse l’Histoire a déposé ses empreintes partout, jusque dans les villages les plus reculés de l’île

La Corse est une terre particulière où l’histoire est gravée dans la pierre. Héritées de l’occupation génoise, chargées de défendre l’île contre ses assaillants, les tours génoises, disséminées aux quatre coins du territoire, sont un marqueur de la tradition. Majoritairement en voie de restauration, vous pourrez visiter les tours de Porto, de Capitello, ou de la Parata.

Découvrez les vestiges de la bataille sanglante de Ponte Novu, pont génois reliant les deux rives du Golo au village. En 1769, il fut le lieu d’affrontements entre les troupes de Pasquale Paoli et celles du Roi de France. Le génie militaire italien a édifié citadelles, forts et bastions qui parsèment l’île. Ceinturée de pierre, dominant la mer, donjon et pont-levis déployés, la Citadelle de Calvi est pavée de vestiges que les années de quête de liberté ont marqué de leurs empreintes.

Dans votre périple à travers le temps, vous partirez à l’assaut des forts génois de Matra, de Girolata et de Saint-Florent. Impossible aussi de ne pas parcourir l’enceinte bastionnée de Porto-Vecchio, héritage de l’architecture ligure...

Ces précieux monuments et domaines gardent l’aspect sombre et revêche que l’Histoire leur imprima.

Le patrimoine religieux

Des bâtiments légués par des siècles de civilisation, qui saisissent d’admiration.

Empreinte de la latinité, la Corse frappe par la beauté de ses sanctuaires religieux. Chaque parcelle de sa terre abrite de petites églises ou des cathédrales.

Près de Bastia, l’église Santa Maria Assunta, admirée sous le nom de « A Canonica », est une ancienne basilique pisane du 12ème siècle. C’est aussi un véritable chef d’œuvre de sobriété. L’église Saint-Jean-Baptiste, la plus vaste église paroissiale de Corse, se dresse fièrement au-dessus du Vieux Port de Bastia. De sa haute et théâtrale façade, elle observe la vie des habitants. Direction Ajaccio et sa Cathédrale de couleur ocre. Napoléon Bonaparte y fut baptisé en 1771, ce qui en fait l’une des fiertés de la Cité Impériale.

Dans le Nebbiu, à Murato, vous trouverez l’une des plus belles églises corses.L’église romane San Michele, par l’originalité de son décor, séduit de nombreux visiteurs.

Tous ces lieux de culte sont saisissants par leur force picturale et architecturale. Les volumes harmonieux qu’ils dessinent sont fondateurs de la vision humaniste insulaire. Leur découverte s’inscrit dans un riche parcours qui suscite un véritable intérêt pour les plus érudits des promeneurs.

+
Chargement...