Une île d’accueil et de partage

La Corse, mille saveurs et savoir-faire à découvrir au fil des saisons

Terre de senteurs opulentes et de cépages charnus, berceau d’une gastronomie savoureuse, lieu de pêche et de chasse, berceau d’un artisanat ancestral et de vastes savoirs, la Corse et ses habitants ont le goût de la convivialité et du partage de leur art de vivre avec leurs hôtes.

Art de vivre et partage

Pour peu que l’on soit curieux de connaître leur histoire et leurs traditions, les Corses ont vite fait de témoigner au visiteur une hospitalité pudique mais authentique. Sur les places ombragées des villages ou dans l’intimité de leurs maisons, leur accueil est toujours chaleureux et les conversations peuvent se poursuivre jusqu’au cœur de la nuit.

 

Gastronomie

Avec le traditionnel libre parcours du cochon dans les chênaies et les châtaigneraies, la charcuterie corse est inégalable (Coppa, Figatellu, Lonzu…). Sur les marchés, dans les commerces ou au village, on tranche le prisuttu avec habileté et on le partage volontiers avec les visiteurs sympathiques. De la même manière, chaque vallée produit ses fromages (le Venacais, le Niolin…) et à bonne altitude, chaque région a ses vins et son AOC.

 

Échanges

 

Les Corses sont très attachés à préserver leur culture mais ils n’aiment rien tant que de la partager. Toute l’année, de foires en expositions, dans de simples boutiques ou les restaurants authentiques, on peut goûter huiles d’olives, spécialités à base de châtaignes, miel AOC, vins de Patrimonio, de Sartène ou d’ailleurs… Un enchantement gustatif et humain. Goûter en Haute Corse et en Corse du Sud à l’artisanat d’art, véritable tradition de l’île, en se rendant à demeure chez les artistes : coutellerie et bijouterie y sont particulièrement reconnues.

Faire

 

Le tour des cavistes pour découvrir les dix AOC de l’île. Des balades dans le maquis au printemps, pour se griser du parfum délicat des fleurs nouvellement écloses. L’inventaire des foires aux vins, au fromage, à l’huile d’olive, aux châtaignes, au miel… Elles se mêlent aux fêtes religieuses et rythment ensemble toute au long de l’année le calendrier des Corse. Elles permettent de se régaler et d’entrer au cœur de la gastronomie corse. Pousser la porte des artisans dans les villes et les villages ; beaucoup de potiers, pipiers, tailleurs d’olivier, etc., ont préservé leur savoir-faire  et en font la démonstration avec fierté.

 

Découvrir

Parmi les nombreuses fêtes annuelles que compte la Corse, le plus difficile est de choisir celles auxquelles on pourra assister. Profanes, sportives ou culturelles, toutes se déroulent dans la convivialité. Qu’il s’agisse de courses de canyoning, de festival de chants ou de procession religieuse, le but est toujours de partager un moment de vie, des sensations rares. Le marché et les Puces du dimanche matin à Bastia. Les fêtes napoléoniennes d’Ajaccio et pour le dépaysement la foire artisanale et d’élevage du Pratu en Castagniccia.

 

Courts séjours émotions

Fin mars à Sainte Marie de Tallano, c’est la fête de l’huile nouvelle. On peut visiter les moulins alentour et goûter la production de l’année. En avril à Sartène, trois jours pour visiter la ville, son maquis alentour et assister à la plus fameuse procession du vendredi saint : U Catenacciu. En juin, profiter du festival de jazz de Calvi et y découvrir la fameuse forteresse ainsi que les villages de Balagne.

 

Mots clés

Les internautes ont aimé

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir laissé votre avis !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre avis a été changée, merci de votre participation !

Moyenne des avis : 0/5 (0 avis)

A lire sur le même sujet

GASTRONOMIE CORSE

A lire également...