Rencontre avec Laure Prieur, animatrice du GAL (Groupe Action Locale) Corse Orientale

Un engagement au quotidien pour un tourisme plus respectueux des hommes et de la nature

Laure Prieur est Chargée de développement à la Communauté de Communes Fium'Orbu Castellu. Elle est l’une des chevilles ouvrières du positionnement de la région en faveur d’un tourisme raisonné « respectueux du territoire, de l’humain et de la nature ». passionnée par son travail et par toutes les questions environnementales. Proche de la nature et des hommes, épicurienne et souriante, essayons de faire plus ample connaissance avec elle …

Laure peux-tu nous en dire un peu plus sur tes missions au sein de la Communauté de Communes ?

 

Avec plaisir ! Je suis animatrice du GAL Corse Orientale depuis 2015, j’ai en charge sa gestion administrative, financière et bien sûr ce qui me plait le plus : l’accompagnement des porteurs de projet.

 

La mise en réseau de l’offre touristique « verte » via vos différents supports (site, réseaux sociaux, brochures) a-t-elle été facile ? Comment cette nouvelle vision du tourisme a t-elle été accueillie par les professionnels de la région ?

 

J’avoue qu’au début nous avions un peu peur que cette démarche soit perçue comme une usine à gaz et d’être un peu à côté de la plaque des préoccupations des professionnels. Nous avons été surpris, positivement bien sûr par l’accueil très favorable de nombreux acteurs. J’estime qu’aujourd’hui après 3 ans de vie de ce réseau Ecotourisme, nous avons une vraie dynamique collective avec des acteurs très engagés.

 

Vous faites beaucoup d’information et organisez des actions de sensibilisation pour un tourisme plus respectueux. Avez-vous des projets majeurs en cette année 2021 qui débute en pleine crise sanitaire ?

 

Rapidement, je me suis rendue compte que je n’étais pas compétente sur les questions touristiques à proprement parlé. Nous travaillons bien sûr avec les Offices de Tourisme et avons souhaité nous entourer de compétences spécifiques avec le recrutement d’une jeune femme, super motivée, engagée sur les questions d’écologie, issue du master tourisme à Corte, Annabelle GOSSEIN. Elle a insufflé un peu de vent frais sur la manière de communiquer et de promouvoir cette démarche. En 2021, le projet phare dont elle s’occupe depuis un an est la création d’un outil mutualisé : un livret d’accueil avec pour objectif de sensibiliser le visiteur sur son impact écologique et les gestes qui peuvent être importants ainsi que de valoriser le territoire. Nous continuons bien sûr les autres actions avec les ateliers, les journées de rencontre ou les actions de promotion.

 

En tant que citoyenne quels sont les gestes eco responsables auxquels tu t’astreints au quotidien ? 

 

Très bonne question ! La recherche de cohérence est une quête pleine de contradictions ... Je trie, je composte, j’ai un jardin potager pour faire légumes et fruits, je filtre l’eau pour ne pas avoir à acheter de bouteilles, j’ai un vélo électrique avec lequel j’essaye de me déplacer pour faire les courses et balade le week-end. Il reste encore tellement de chose à faire !  Je consomme encore beaucoup trop .. et surtout trop par internet, prends beaucoup la voiture, consomme des fruits exotiques, utilise trop les écrans ! 

 

 

Il parait que tu cultives ton propre potager … Que cultives tu ?  Peux-tu nous dévoiler quelques secrets pour une bonne récolte ?

 

Oui, bon pour être franche, je suis la petite main du chef jardinier, mon compagnon ... La liste serait longue ! On essaie de cultiver tout ce qu’on mange … il reste encore quelques achats de légumes l’hiver … il faut qu’on s’améliorer sur les choux et les carottes ! Des secrets ? bien pailler ? prendre du temps pour son jardin, il nous le rend tellement bien ensuite !

 

Quels seraient la balade ou le site naturel exceptionnel que tu conseillerais à quelqu’un qui ne connait pas la région ? Selon toi en quelle saison la Corse se découvre-t-elle ?

 

L’étang d’Urbinu au lever de soleil par temps clair et maintenant quand il y a encore de la neige sur les sommets ? une merveille … La Corse se découvre en toute saison !!! 

 

3 mots pour décrire le Territoire Corse Orientale

 

Natura è scontri : nature, rencontres et grands espaces.

 

Des idées séjours sont proposés sur votre site internet, lequel choisirais tu pour découvrir le Territoire ? Plutôt insolite, aventure, bien être ou gourmand ?

 

Oui c’est un magnifique travail de suggestion qu’a réalisé Annabelle Gossein lors de son premier stage chez nous … tout donne envie ! Si je devais faire un choix ce serait l'expérience slow tourisme ! 

 

Le Territoire Corse Orientale s’étend entre mer et montagne …  Tu es plutôt maquis ou sable fin ?

 

Sable fin l’hiver et je prends le maquis quand arrive la saison touristique !

 

Découvrir un territoire à travers les hommes et les femmes qui le composent est une évidence. Peux-tu nous proposer un ou plusieurs coups de cœur ?

 

Mais c’est trop dur cette question ! je suis tellement attachée à tous ces membres de réseau qui au-delà de leurs qualités humaines, s’appliquent tous les jours à développer leur activité dans le respect de valeurs écologiques et humanistes que faire un choix c’est vraiment pas possible. Ce sont tous des coups de cœur !

 

Dernière question : Pourquoi le Territoire Corse Orientale est-il le plus beau des territoires ?

 

Parce que vivant et vrai ! c’est avant tout un territoire qui existe au-delà de l’activité touristique. Riche en associations, d’infrastructures, il est vivant toute l’année. On parle tellement souvent d’authenticité qu’on en perd un peu le sens.  Les visiteurs veulent la vérité et attendent des gens et des espaces qu’ils visitent qu’ils soient authentiques ... En Corse Orientale c’est le cas.

 

 

Les internautes ont aimé

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir laissé votre avis !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre avis a été changée, merci de votre participation !

Moyenne des avis : 0/5 (0 avis)

Comment y accéder ?

A lire sur le même sujet

TOURISME RESPONSABLE

A lire également...