Vivez l'expérience!

image

Par Johanna le 20/06/2018

Dolce vita en pays bastiais

Une journée rythmée à la découverte de la ville de Bastia !

 

Premier réveil en terre bastiaise. De ma chambre d’hôtel située au cœur de la Citadelle, une vue imprenable sur les îles d’Elbe et de Capraia. La perspective du petit déjeuner me donne la force de me détacher de ce tableau : gâteau à la farine de châtaigne, agrumes pressés, confitures et miels de Corse, ... Ce sera en terrasse avec vue sur le sur le vieux port et ses maisons peintes à la chaux, l’église Saint Jean, le tout rythmé par le balai des bateaux en partance pour l’Italie.

 

A peine sortie de l’hôtel, me voilà sur la place du Donjon, face au Musée et au Palais des Gouverneurs et sa façade d’influence génoise. Bastia ville d’art et d’histoire étale ses trésors les plus précieux. Sur ma gauche, une rue étroite bordée de petits magasins me mène à l’église Santa Maria où la Vierge d’argent fait la fierté des Bastiais. En contrebas, la Chapelle du Christ Noir dévoile son baroque flamboyant.

 

Au Musée justement un évènement se prépare : le festival « Creazione » se met en place … 3 jours durant lesquels des créateurs corses venus des quatre coins de l’île rencontrent leur public. Couteaux, vêtements, maroquinerie, bijoux, déco, une offre à faire tourner les têtes !  

 

Vient ensuite le Jardin Romieu, véritable havre de paix au cœur de la ville ; la verdure y est très présente et les fleurs odorantes en ce début d’été.

 

Quelques minutes plus tard me voilà sur le vieux port où des pêcheurs déchargent leurs dernières prises.

 

Je poursuis mon périple en passant devant l’église Saint Jean Baptiste et ses deux clochers, une courte visite s’impose, l’orgue y est parait-il majestueux … Mes pas me mènent ensuite sur la place du marché et ses étalages qui éveillent mes sens : charcuterie, fritelle, migliacci et fromages sont au menu !

 

Ma visite continue dans la rue Napoléon où des boutiques de créateurs corses rivalisent avec les plus grands: bijoux, déco, vêtements, l’offre « made in Corsica » se fait de plus en plus talentueuse. Comment ne pas évoquer également ces magasins intemporels et surannés qui ont traversé le siècle donnant à cette artère un charme supplémentaire.

 

Il est midi lorsque je fais une pause dans un établissement de la place Saint Nicolas bordée par de nombreux restaurants et cafés. Ici toutes les générations sont réunies … A l’ombre des platanes, je suis tentée par un déjeuner léger qui fleure bon la Corse : carré d’agneau rôti aux herbes du maquis et ses petits légumes, glace au brocciu et canistrelli, le tout accompagné d’un AOC Patrimoniu.

 

En début d’après-midi, une balade shopping le long du cours Paoli et de la rue César Campinchi, artères commerçantes de la ville, s’impose à moi.

 

Mon escapade bastiaise se termine à Erbalunga, porte d’entrée du Cap Corse : Restaurants, cafés et échoppes font le bonheur des passants, tandis que la tour génoise semble veiller sur le village et ses ruelles pavées.

 

Et s’il me reste un peu d’énergie, j’irais flâner sur le vieux port, là où les Bastiais se donnent rendez-vous pour un moment de convivialité à la tombée de la nuit !

 

 

 

Le plus

Retrouvez l'agenda des sorties en Pays Bastiais

www.bastia-tourisme.com

Les internautes ont aimé

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir laissé votre avis !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre avis a été changée, merci de votre participation !

Moyenne des avis : 4.3/5 (4 avis)

Vous aimerez aussi...

comment y acceder ?