La Corse ne ressemble pas à l’idée que l’on se fait des îles de Méditerranée car aucune autre n’est aussi verte que la Corse : des forêts de pins Laricio aux lacs de montagne, couleur émeraude, en passant par le maquis parfumé, les alpages rafraîchissants ou les vignes de ses terroirs. Si la Corse est une « île verte », elle le doit à sa topographie unique en méditerranée : en effet, cette « montagne dans la mer » mérite bien son surnom, avec 120 pics dépassant les 2 000 m d’altitude, enneigés jusqu’au printemps. Les 25 cours d’eau qui la sillonnent en font l’île la plus irriguée du bassin Méditerranéen. De surcroît, la Corse s’offre le luxe du littoral le plus varié et le plus riche sur une longueur totale de plus de 1 000 kms.

La préservation des richesses:

La notion de respect instauré dans les relations entre l’homme et l’environnement naturel est un facteur déterminant pour la pérennisation de sa protection, et par conséquent de sa mise en valeur. En Corse, différents organismes, partenaires institutionnels et professionnels s’efforcent de gérer les espaces en fonction de leur potentiel écologique, leur richesse et leur fragilité. Il existe en Corse un grand nombre de sites classés et de réserves naturelles qui ont fait l’objet d’une reconnaissance nationale et d’une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les réserves naturelles :

Cinq réserves naturelles protègent une faune et une flore uniques.Les îles Cerbicales, sanctuaire de cormorans huppés, les ïles Lavezzi, où 68 espèces de poissons ont été répertoriés, les îles Finocchiarola, Scandola, première réserve de France à la fois terrestre et marine, et l'Etang de Biguglia où nichent 127 espèces d'oiseaux aquatiques.

La faune et la flore :

Avec plus de 2000 espèces végétales, la Corse vous éblouira de couleurs. L'ïle offre également à celui qui veut bien s'y intéresser, une multitude d'espèces d'oiseaux, de mammifères: (dont une partie endémique) Cormorans huppés, girelles, mérous, corail rouge, tortues d'Hermann, sitelles de Corse, Mouflons, Gypaètes Barbus ... La richesse de la faune insulaire a justifié l’établissement d’une liste d’espèces protégées comme le mouflon, les vingt-quatre espèces de chauve-souris, le balbuzard pêcheur, l’aigle royal ou la sittelle corse. La flore, façonnée par la mer et les vents offre également des promenades olfactives inoubliables: parfum du maquis, immortelle, arbousier, pin laricciu, ciste, chêne liège … Le Parc Naturel de Corse veille jalousement sur la protection de ces espèces.

Les parcs marins :

Le parc marin international des Bouches de Bonifacio couvrant une superficie de 800 km2 pour la partie des eaux françaises, s’étend de l’île aux Moines jusqu’au golfe de Porto-Vecchio (pointe de la Chiappa) en est l'exemple concret. Le Parc National Marin de Corse s'étend du sud de Calvi (presqu'île de la Revellata) au Golfe de Porto pour une superficie de 1500 Km2 maritimes et 117 Km2 terrestres.