×
Activités et sports nature- aérien- agrumes- archéologie- art de vivre- artisans- ateliers et stages- auberges- Automne- Baignade en rivière- balades- bande dessinée- bien-être- bière corse- bijoux- Bons plans et idées séjours- boziu- cafés- camping à la ferme- canyoning- chambres d'hôtes- chant- charcuterie- chataigne- cheval- cinéma- citadelle- concert- congrès- cosmetiques corses- court séjour- coutumes- créateurs- Culture et patrimoine- échecs- église- escalade- Eté- Evénement- expos et conférences- exposition- famille- Faune et flore- ferme-auberges- festival- fleuve- foires- fromages corses- Gastronomie corse- gîte- golf- GR20- Grand site- groupes- GT20- hébergement- hébergement de luxe- histoire- Hiver- hôtel- hôtel de charme- huile d'olive- huiles essentielles- incentive- Innovation- insolite- jetski- kayak- légendes- Lifestyle et Bien-être- marché- maritime- marron- mer- mice- miel- montagne- monuments- musée- musique- Nature- nature et découverte- Noël- noisette- paddle- patrimoine- pêche- plage- plaisance- plongée- Pôle tourisme d'affaires- polyphonie- Printemps- producteurs- rallye- randonnée- randonnée palmée- recettes traditionnelles- régates- religion- Réserve naturelle- restaurants- Saint Valentin- Saisons- séminaire- Site naturel- ski- sorties nocturnes- spa- sports nautiques- table d'hôtes- team-building- terroir- thalassothérapie- théatre- thermalisme- Tourisme d'affaires- Tourisme responsable- tradition- trail- Train- transport- Vélo et VTT- via ferrata- village corse- vins corses- visite- visites guidées- voile- yoga

GT20 / Étape 12 : Zonza - Bunifaziu

En route pour l'Extrême Sud

71 km - 1000m D+

Tracé OpenRunner ici

Départ de Zonza pour l’étape la plus longue de l’itinéraire GT20 avec 71 kilomètres et 1000 mètres de dénivelé positif jusqu’à l’Extrême-Sud, Bunifaziu (Bonifacio).

Mais d’abord 15 km de descente ! Jusqu’à Levie et 5 km encore après.

Levie, un des plus anciens et des plus historiques villages de Corse, est le bon compromis entre mer et montagnes à seulement 25 minutes de Propriano et 45 minutes de Porto-Vecchio.

Levie, capitale de l’Alta Rocca, doit sont noms « le vie » aux voies, chemins, muletiers ou pédestres qui menaient à la plage ou à la montagne.

©laugrim16_Fotolia ©laugrim16_Fotolia

Au mois de Juin sont organisées ici les "Médiévales de Levie", un événement incontournable qui attire chaque année un grand nombre de visiteurs, où sont représentés l'histoire vivante des métiers, des arts ancestraux, des beaux arts, de la gastronomie...

3 jours pendant lesquels le village remonte le temps et revient à l'heure du Moyen-Age. Cette année était la 9ème édition consécutive, l'événement est à présent ancré dans la vie culturelle et festive locale.

©ATC-Sylvain ALESSANDRI ©ATC-Sylvain ALESSANDRI

Dans le village un embranchement propose de tourner à gauche vers Carbini, Porti-Vechju (Porto-Vecchio) … tout droit ça descend sur Santa-Lucia di Talla (Sainte-Lucie-de-Tallano) et Propriano.

Donc la route descend encore sur 5 kilomètres jusqu’au pont de Pargula puis remonte sur Carbini, avec sur la gauche à l’entrée du village son remarquable campanile (clocher) séparé de l’Eglise San Giovanni Battista (St Jean-Baptiste).

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Un peu plus haut nous traversons, Oronu, une commune de Carbini. Derrière un muret sur la gauche se cache une fontaine.

Nous sommes actuellement en train de grimper la Bocca di Bacinu, par la face Nord, depuis le pont de Pargula (avant Carbini) il y a 10.20 km et 463 mètres de dénivelé. Il est plus long et plus raide à grimper part la face sud qui part de plus bas.

Le col est à 809m d’altitude et offre une vue panoramique sur le massif de Cagna et la côte orientale avec le Golfe de Porto-Vecchio que l’on verra se rapprocher tout au long de la descente. La pancarte au col, comme tous les panneaux en Corse, n’a pas échappé aux chevrotines.

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

La route est magnifique et sauvage, entre maquis et blocs de granit et descend plus raide que la montée avec des pourcentages à 10% et quelques virages serrés donc il faut rester vigilants.

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Après 5km de descente la route s’assagit sur 3km avec un passage dans le tunnel di Scaffi d’Usciolu (assez court pas besoin de lumière), puis de nouveau 5km de descente jusqu’au prochain embranchement où l’on ira tout droit direction Sotta.

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

A gauche, juste pour la photo.

Nous nous retrouvons dans cette grande ligne droite bordée de pins qui continue de descendre tranquillement avant de prendre à gauche pour grimper « le mur » de Sotta, court mais intense ! Une petite figue en haut pour récupérer (chut le figuier appartient à quelqu’un mais quelques branches débordent sur la route :) ).

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Nous prenons à gauche vers le centre du village où se trouvent une boulangerie délicieuse sur la droite « Sucré, Salé » et sur la gauche une église, puis une petite place avec supérette, café et épicerie corse. A ce niveau là il faut prendre à droite direction Chera et ça va remonter un petit peu…, sur 6km environ sur une jolie route avec de légers tournants. Nous arrivons à « Bocca di Sardi » (il n’y a pas de panneau indiquant ce col mais je l’ai vu sur la carte), nous pensons que c’est terminé mais non, quand il n’y en a plus, il y en a encore !

Assez interminable à ce stade de l’itinéraire c’est vrai il faut le dire on en a plein les pattes, « basta ! » (y’en a assez !) ;).

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Chera est un tout petit village dont le nom viendrait probablement de « rocher », en effet un rocher énigmatique baptisé « Oriu » surplombe le village. Les Oriu sont des abris troglodytes surtout utilisés par les anciens comme grenier à foin et à céréales.

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Enfin ça descend, la route est aussi jolie de l’autre côté jusqu’à Saparelli et l’embranchement avec la nationale T10. Attention grosse ligne droite dangereuse sur 6km (surtout les 3 premiers), ça va vite.

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Après un virage serré en descente et une petite remontée nous prenons à gauche vers Sant’Amanza et arriverons à Bunifaziu par derrière, dernière petite route, plate et sans trop de circulation pour terminer tranquillement cette étape et cette Grande Traversée.

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI
©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

Bonifacio, nommée capitale pittoresque de la Corse, subjugue par sa beauté spectaculaire.

Si vous avez quelques jours devant vous après cette épopée cycliste il y a beaucoup à faire dans le coin.

La cité des falaises, de roche calcaire, est un véritable musée à ciel ouvert et offre une collection de monuments historiques et naturels.

©ATC-Sylvain ALESSANDRI ©ATC-Sylvain ALESSANDRI
©ATC-Sylvain ALESSANDRI ©ATC-Sylvain ALESSANDRI

https://www.bonifacio.fr/

 

©ATC-Clémence RAFFI ©ATC-Clémence RAFFI

FIN
 

Points d’intérêt touristique de l’étape :

  • Zonza et possibilité de variante vers Bavella et boucle par le barrage de l'Ospedale
  • Levie (musée et site archéologique)
  • Carbini (église San Giovanni et courant religieux des Giovanalli)
  • Bocca di Baccinu (point de vue panoramique sur le Golfe de Porto Vecchio)
  • Bunifaziu (cité médiévale et patrimoine exceptionnel)

Les internautes ont aimé

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir laissé votre avis !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre avis a été changée, merci de votre participation !

Moyenne des avis : 0/5 (0 avis)

Laissez votre commentaire

(écrivez votre commentaire, puis identifiez-vous)

A lire sur le même sujet

GT20

A lire également...